Syndicat des
enseignantes et enseignants
du Cégep de Rimouski
Centrale des syndicats du QuébecFérération des enseignates et enseignats de CEGEP

Le SEECR fera-t-il la grève?

Catherine Paradis, responsable des communications et de la mobilisation

Le 15 mars 2019, des dizaines de milliers d’élèves des niveaux secondaire, collégial et universitaire ont manifesté pour le climat dans les rues de Montréal et partout au Québec, s’inscrivant dans le mouvement planétaire inspiré par les actions de la jeune Greta Thunberg. Plus de 2000 manifestations se sont déroulées dans plus de 125 pays.

Les associations étudiantes et les syndicats ont déjà commencé à prendre position et à adopter des mandats de grève pour le 27 septembre1. À la FEC-CSQ, les assemblées générales des syndicats de Gérald-Godin et de Sorel-Tracy ont résolu de prendre part à la mobilisation Planète en grève (Earth Strike) en déclenchant une grève pour le climat le 27 septembre 2019, conditionnellement à ce qu’au moins 10 syndicats représentant au moins 5000 travailleurs et travailleuses se dotent également d’un mandat en ce sens, en plus d’appuyer officiellement les revendications du mouvement La Planète s’invite au Parlement. Plusieurs syndicats ont aussi résolu de convoquer une assemblée générale extraordinaire au mois d’août 2019 avec comme seul point à l’ordre du jour Vote de grève pour la planète.

Certains ont plutôt demandé à la direction de leur cégep d’être solidaire de cette prise de position pour le climat en s’engageant notamment à modifier le calendrier 2019-2020 afin que la journée du 27 septembre 2019 soit décrétée Journée pour la Planète, sans cours à l’horaire à l’exception des stages, afin de permettre à toute la communauté collégiale de participer aux actions locales et internationales dans le cadre du mouvement Planète en grève. Après des échanges avec la Direction des études, c’est ce qui se dessine au Cégep de Rimouski. Des conférences et des ateliers pourraient alors être offerts. Advenant qu’une telle journée soit ajoutée au calendrier scolaire, nous vous en informerons le plus rapidement possible.

Le SEECR et l’environnement

Au cours des dernières années, le SEECR a adopté plusieurs résolutions écologistes concernant notamment le transport du pétrole et des sables bitumineux, les transports collectifs, l’industrie des hydrocarbures. Conformément à ses statuts, les buts du SEECR sont l’étude, la sauvegarde et la promotion des intérêts professionnels, sociaux, économiques et politiques de ses membres et des autres travailleuses et travailleurs. Il est évidemment dans notre intérêt, et dans celui des autres travailleuses et travailleurs, de vivre sur une planète saine et sécuritaire. Or, l’inaction et la négligence des gouvernements au pouvoir en ce qui concerne la question climatique mettent la planète en péril et peuvent être considérées comme un manquement à leur mission première et une atteinte aux droits humains.

Les petits gestes individuels ne suffisent pas. Les gouvernements ne pourront pas toujours se mettre la tête dans le sable. Il faudra bien qu’ils nous écoutent. Mais pour cela, il nous faudra parler fort, d’une seule voix. Il faudra montrer qu’on est sérieux. Qu’on soutient les jeunes qui s’engagent dans ce mouvement pour sauver leur planète. Pour sauver leur avenir. C’est le moins qu’on puisse faire pour notre planète. Et pour nos jeunes.

Note

  1. Pourquoi le 27 septembre? Il s’agit de la date anniversaire de la publication du livre Printemps silencieux (Silent Spring) de la biologiste Rachel Carson, en 1962. Ce livre est connu pour avoir contribué à lancer le mouvement écologiste dans le monde occidental.