Syndicat des
enseignantes et enseignants
du Cégep de Rimouski
Centrale des syndicats du QuébecFérération des enseignates et enseignats de CEGEP

Appel à notre sagesse collective

Patricia Posadas, membre du Comité de mobilisation

Eh oui, déjà, voici que, de nouveau, arrive le temps des négociations avant le renouvellement de notre convention collective en 2020.

Petit rappel

En 2015, les négociations se sont terminées d’une bien étrange manière et nous ont laissé un arrière-goût amer. Le résultat de ces négociations ne nous a pas satisfaits, entre autres en ce qui concerne les demandes touchant aux conditions de travail. Les récoltes positives se trouvèrent neutralisées par les pertes, et ce qui nous fut présenté comme un gain magistral, le fameux échelon 23, créait encore une disparité de traitement entre des personnes exerçant le même métier.

Pourquoi participer le 5 mars?

Le bilan que nous avons fait de la dernière négociation était clair : notre insatisfaction, voire notre mécontentement, était patente. C’est pourquoi il est temps, maintenant, de réaffûter nos arguments et d’exercer nos droits syndicaux. Il faut que nous en parlions et que nous décidions ensemble quels seront les grands enjeux de la prochaine négociation.

Appel à toutes et à tous!

Venez en grand nombre le 5 mars pour donner votre avis sur le sens à donner à cette nouvelle ronde de négociations. Il y sera question, entre autres, de tâche enseignante de conditions de travail, de précarité, de conciliation famille-travail, d’autonomie professionnelle, d’expertise disciplinaire, etc. Quelles thématiques devrait-on privilégier? Et quelle approche stratégique devrions-nous adopter?

Il s’agit d’une première étape et, sans entrer dans le détail, il s’agira surtout de dire à notre fédération et à notre centrale syndicales quelle direction nous voulons prendre.

Nous comptons sur notre sagesse collective pour donner à ce premier moment de consultation un sens qui correspondra à nos valeurs les plus profondes : l’équité, la qualité de l’enseignement, le respect de l’autonomie, etc.

À mardi!